Radiothérapie

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La radiothérapie est la cause la plus rare de l’hypoparathyroïdie, du fait de la précision des techniques de marquage avant les soins.

Cependant, elle mérite d’être mentionnée, simplement par le fait qu’il s’agit d’un risque et d’une cause avérée de la maladie.

Photo illustrant une séance de radiothérapie

En règle générale, l’hypoparathyroïdie consécutive à une radiothérapie est la conséquence d’une obligation de soins dans la zone hébergeant les parathyroïdes pour traiter des tumeurs notamment. Il va en résulter une nécrose des glandes les rendant totalement incapable d’assurer leurs fonction de sécrétion de la PTH (parathormone), et donc la régulation de la vitamine D, du calcium, du magnésium, du potassium et du phosphore sanguin notamment.